Nous faisons partie, au Front de Gauche, de ceux qui réfléchissent, à gauche, à des réponses à ces enjeux en effet plus concrètes, plus efficaces aussi, que l’éternel renvoi à la question des moyens pour l’Education Nationale. Nous savons aussi, ne vous inquiétez pas, qu’il y a beaucoup à inventer pour combattre les inégalités scolaires : dans l’Education Nationale, et en dehors.

Cependant, ce projet d’internat d’excellence ne peut nous convaincre. Au contraire, il soulève plutôt de profondes interrogations quant à cette volonté du Conseil général de s’inscrire dans de telles logiques, en prenant en charge une extrême minorité (on parle vraiment ici d’une extrême minorité) pour lui donner « l’excellence », sans jamais remettre en cause cette définition de l’excellence qui justement rejette les jeunes de ces quartiers, sans jamais interroger ce qu’un tel dispositif veut dire pour ceux qui n’y accèdent pas.

Et l’on pourrait pousser la réflexion, mais d’autres l’ont fait avant nous dans des champs scientifiques sur lesquels nous politiques, gagnons toujours à nous pencher, sur la manière dont ce types de décisions prises à la marge sans remettre en cause une logique globale, la justifient, et donc la renforcent et l’institutionnalisent.